Les voisins de Dieu – God’s neighbors

hamasguchim_

Ce film de Meni Yaesh sorti en 2012, ne serait-ce que par son titre, m’a donné une envie bouillonnante d’aller visiter la Terre Sainte. « Les voisins de Dieu », c’est bien ce que l’on ressent quand on se trouve dans ce pays. Israël est le pays que Dieu a choisi pour écrire l’histoire de la révélation. La Bible, puis l’incarnation de Dieu avec Jésus, sont bien le récit de la révélation du plan de Dieu pour l’humanité.

Cette révélation s’est faite principalement en hébreu: la langue de l’Ancien Testament. La mystique juive relève d’ailleurs que l’alphabet hébreu a été l’instrument de la création du monde: alef (1ère de l’alphabet) pour la transcendance de Dieu, la force créatrice qui engendre la lettre bet (2ème de l’alphabet) pour la multiplicité créatrice, yod pour l’humilité (c’est la plus petite lettre de l’alphabet, tout juste un point. Pourtant elle est l’initiale de yehudi – juif – le peuple élu de Dieu pour sanctifier le monde par la descendance d’Abraham (Jésus), mais aussi d’Israel – la Terre Sainte – ou de Yeshuah – Jésus …). On pourrais trouver ce raisonnement tiré par les cheveux, mais c’est bien par sa parole que Dieu a créé le monde (« Dieu a DIT: que la lumière soit »; ou dans le prologue de Saint Jean « Au commencement était le VERBE » – traduit du mot PAROLE en hébreu et en araméen.) Et si Dieu n’a pas de langue, il en a choisi une pour la retranscription de la révélation de son plan à l’Homme, et c’est l’hébreu!

Cette langue est aussi celle du Nouveau Testament. L’araméen, langue parlée en Israël il y a 2000 ans, est voisine de l’hébreu, mais elle n’existait pas à l’écrit. Ce sont les talmudistes juifs qui ont créés son écrit (entre les 2ème siècle et 5ème siècle de notre ère). La langue des scribes au temps de Jésus n’était autre que l’hébreu. Et ne serait-ce qu’en parlant un tout petit peu cette langue, l’origine hébraïque du texte est transparente.

Ce film est le premier film que j’ai vu en VO hébreu, et le fait de parler un petit peu cette langue désormais, me donne l’impression d’être davantage voisine de Dieu.

**

This movie of Meni Yaesh released in 2012, only by its title gave me a crazy will to go visiting the Holy land. « God’s neighbors », that’s ACTUALLY what you feel when you are in this country. Israël is the country God chose to write to story of His revelation. The Bible, and then the incarnation of God with Jesus are actually the narration of the revelation of the plan of God for the humanity.

This revelation was mainly made in Hebrew: the language of the Old Testament. By the way, the jewish mysticism says that the Hebrew alphabet was the tool of the creation of the world: alef (the 1st letter) is the transcendance of God, the creative force that generated the bet (the 2nd letter) for the multiplicity and the creation itself, or the yod for the humbleness (it’s the smallest letter of the alphabet, just a small dot. However, it’s the first letter of yehudi – jewish, the elected people from with the world’s Redeemer, Jesus, was from; it’s the first letter of Israel, the Holy land, and Yeshuah – Jesus…). We could think this is all a bit far fetched, but it’s actually by His Word, that God created the world (« And God SAID: let there be light »; or in Saint John’s prolog: « From the first He was the WORD, and the WORD was with God, and the WORD was God… ». Here the word « Word » is the translation from Hebrew and Aramaic.) Of course God doesn’t have a language, but Hebrew is the one He chose for the transcription by the prophets of the revelation of His plan for the humanity.

Hebrew is also the original language of the New Testament. The Aramaic, the language spoken at the time of Jesus, was only oral. It didn’t exist in writing. It’s the jewish talmudists who created the written version of the Aramaic (between the 2nd and the 5th centuries AD). Only Hebrew was used by the scribes. And if one knows just a little bit of Hebrew, the fact that the original text of the New Testament is Hebrew is TRANSPARENT.

This movie is the first one I watched in Hebrew, and the fact that now I can speak a bit of this holy language, makes me feel a bit more like a « God’s neighbor ».

Publicités

Auteur : Elinor

My name is Aliénor, Elinor in Hebrew, and I’m a Catholic from Paris. My heart belongs to Israel, so I’m going to tell you my journey there, and why would a christian be in love with this country. / / Je m’appelle Aliénor, Elinor en hébreu, catholique et parisienne. Mon coeur se trouve à 3250km de Paris: en Israël! Je vais donc vous raconter mes voyages là-bas, et vous montrer ce qu’une chrétienne peut tant aimer dans ce pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s