The tomb of king David is loved by the people of God-La tombe du roi David est chérie du peuple de Dieu

thumb_IMG_7503_1024thumb_IMG_7502_1024thumb_IMG_5789_1024thumb_IMG_5779_1024

« Ce soir de mai 1948 (…) Dans la cour un officier du régiment Suffolk l’attendait pour lui présenter solennellement une longue clef. C’était la clef de la porte de Sion, une des 7 portes de Jerusalem. 
 « – Depuis l’an 70 jusqu’à ce jour, déclara l’officier, aucune clef de Jerusalem n’a plus été entre les mains des juifs. C’est donc la première fois en 19 siècles que votre peuple obtient ce privilège. » » C’était la clef de la porte de Sion. Le Mont Sion est d’une importance émotionnelle majeure pour les chrétiens et les juifs. À lui seul, il possède la consonance biblique de Sion, ainsi que le Cénacle, l’abbaye de la Dormition, où la Sainte Vierge s’est endormie, et le tombeau du roi David !

Le tombeau du roi David est pèleriné depuis toujours, et possède le charisme de l’éternité. On situe le règne de David en 1000av. J.C, c’était il y a 3000 ans. Une époque exceptionnelle, totalement différente de la nôtre dans le rapport que le peuple d’Israël avait avec Dieu. À cette époque les prophètes fleurissaient, ils pouvaient s’entretenir avec Dieu d’une façon très personnelle et concrète, et avaient le pouvoir de faire des prodiges, des sortes de tours de magie. Il y a trois époques dans l’histoire de Dieu : les premiers hommes, auxquels Dieu s’adressait comme à une famille, en face à face, les patriarches et les prophètes à qui Dieu à appris comment le louer d’une façon très stricte, car c’était tout un enseignement, et enfin Jésus qui nous a appris à l’aimer comme ses amis et non comme des serviteurs contraints.

David est admirable car il est le premier roi choisi par Dieu lui-même. Les rois précédents, Saül notamment, étaient seulement tolérés par Dieu, qui ne faisait que répondre à contre-coeur si j’ose dire, aux caprices du peuple à la « nuque raide ». David est en tout point une préfiguration de Jésus. Son humilité, sa justice, la façon dont il fût persécuté injustement, son charisme malgré sa grande simplicité. Ce grand roi est l’auteur des Psaumes, dans l’un desquels il dit à Dieu : « Mes lèvres célèbrent tes louanges » (Ps.63). Ce qui nous enseigne que les Psaumes sont les prières de Dieu à Lui-même, et qu’ils sont donc une prière puissante.

Juifs orthodoxes, hassidiques, soldats israéliens, pèlerins chrétiens, c’est un sacré défilé au tombeau de David. Le tombeau se trouve dans une pièce coupée en deux, et que cela plaise ou non, il y a un côté pour les hommes, et un pour les femmes. De chaque côté, les religieux lisent des psaumes dans leur livre en hébreu. Ils lisent les psaumes dans la langue dans laquelle ils ont été écrits. Quelle chance ! J’y suis allée un jour avec un ami qui a vécu une super expérience. Quand il est entré chez les hommes, un hassidique lui a demandé son nom, le nom de sa mère, s’il était marié, il a tout noté dans un livre, et a dit une prière à son intention. De l’extérieur je regardais les hassidiques qui dansaient en cercle, en sautant, en chantant, une joie incroyable ! Les samedi où je m’y suis rendue, j’avoue que j’avais envie de rire à chaque fois qu’un chinois se faisait gronder par un religieux juif qui lui disait que l’on ne prend pas photo pendant le shabbat.

En sortant du tombeau on peut aller au Cénacle, monter sur le toit, et admirer la vue panoramique qu’a connu le roi, de laquelle on voit les remparts le Mont des Oliviers. Et retournant dans la vielle ville on passe par la Porte de Sion, marquée par les milliers d’impacts de balle de la guerre contre les arabes, qui nous rappellent le prix payé pour « vivre en peuple libre sur notre terre, la terre de Sion et Jérusalem » (paroles de l’Hatikva, hymne d’Israël).

**

The tomb of kind David is loved by the people of God

« That evening of May 1948 (…) In the courtyard, an officer of the Suffolk regiment was waiting to present him solemnly a long key. It was the key of Zion gate, one of the 7 gates of Jerusalem. « – Since the year 70, none of the keys of Jerusalem has ever been into the hands of the Jews. Said the officer. It’s the first time in 19 centuries that you people owes this privilege. » »

It was the key of Zion Gate. The Mount Zion has a main emotional importance for both Jews and Christians. Alone, it owes the biblical sound of Zion, but also the Cenacle, the Dormition Abbey, where Mary fell asleep, and the tomb of King David !

The tomb of David has always been a pilgrimage spot and owes the charisma of the eternity. The reign of King David was around 1000BC, 3000 years ago. An exceptional period, totally different from ours in the relations the people of Israel had with God. The prophets were flourishing, they could talk to God directly and concretely, and they had to power to do prodigies, kind of magic. There were three periods in the history of God : the first men, to which God used to talk to like to a family, then the period of the patriarchs and the prophets, to which God taught how to glorify and obey Him, it was very strict as it was a real instruction, and then the time since Jesus, were He teaches us how to love Him as a father and a friend, and not as forced servants.

David is admirable, because he was the first king chosen by God Himself. The preceding kings were just tolerated by God, who only grudgingly accepted the whims of the « stiff necked people ». David is a total foreshadowing of Jesus. His humbleness, justice, charisma despite of his great simplicity, but also the way he was unfairly prosecuted. This great king is the author of the Psalms, which one of them say : « My mouth shall be filled of your praise » (Ps.63). That teaches us that the Psalms are the prayers of God to Himself, which mean that they are a powerful prayer.

Orthodox Jews, Hassidics, Israeli soldiers, Christian pilgrims, it’s quite a holy parade towards the tomb of David. The tomb is located in a room cut into two parts, and may one like it or not, there is a part for the men, and a part for the women. In each side, the religious people read the Psalms in their book in Hebrew. They read the Psalms in the language they were written. What a luck ! I went there once with a friend of mine who lived an amazing moment. When he got in the men’s part, a hassidic asked him his name, his mother’s name, if he was married, then he wrote it all into a book and said a prayer in his intention. From outside I was looking at the Hassidics who were dancing in circle, jumping, singing, an amazing joy ! The Saturdays I visited that place, I confess I wanted to laugh each time I saw a Chinese man being scolded by a religious Jew who told him that one can’t take pictures during the shabbat.

Leaving the tomb, we can go on the rooftop of the Cenacle and admire the panoramic view that the king knew, from which we can see the ramparts of the Old City and the Mount of Olives. Going back to the city, we go through Zion gate, marked by thousands of bullet holes from the war against the arabs in 1948, reminding the price paid : « To be a free nation in our land, the land of Zion and Jerusalem. » (Lyrics of Hatikva, Israel’s anthem).

Publicités

Auteur : Elinor

My name is Aliénor, Elinor in Hebrew, and I’m a Catholic from Paris. My heart belongs to Israel, so I’m going to tell you my journey there, and why would a christian be in love with this country. / / Je m’appelle Aliénor, Elinor en hébreu, catholique et parisienne. Mon coeur se trouve à 3250km de Paris: en Israël! Je vais donc vous raconter mes voyages là-bas, et vous montrer ce qu’une chrétienne peut tant aimer dans ce pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s