Une collaboration israélo-germanique va numériser les manuscrits de la mer Morte

IMG_7203.JPG
Site de Qumran, Israël, où les rouleaux de la Mer Morte ont été retrouvés en 1946

L’accès aux manuscrits bibliques

Informaticiens et chercheurs spécialistes des rouleaux de la mer Morte se lancent dans un projet enthousiasmant visant à télécharger les manuscrits bibliques sur un logiciel d’études. Des outils numériques de pointe permettront d’identifier les liens entre les milliers de minuscules fragments de parchemins découverts dans les grottes de Qumran. Ainsi, un environnement dynamique virtuel rendra possible la publication d’une édition numérique moderne des rouleaux. Le logiciel offrira également des outils paléographiques, – d’étude des manuscrits anciens – offrant la possibilité de faire des rapprochement avec les informations enregistrées dans d’autres bases de données. Le projet permettra à des étudiants du monde entier de travailler ensemble simultanément sur un espace de travail virtuel, et les lecteurs auront accès aux textes originaux des rouleaux, aux traductions mises-à-jour, ainsi qu’à des images en haute définition, à des dictionnaires, et à des textes parallèles.

La suite de l’article sur Aleteia : ici !

Publicités

Comment catholiques et juifs s’inscrivent-ils dans la sphère politique française ?

thumb_IMG_8225_1024

Le dimanche 29 janvier, à partir de 14h00 au Collège des Bernardins, le colloque « République et intégration », consacré au réajustement identitaire chez les juifs et les chrétiens de France, est le point d’orgue d’un travail mené en partenariat entre le Collège des Bernardins et la Revue d’Études Israéliennes.

Comment juifs et catholiques s’inscrivent-ils dans la sphère politique ?

Quelle histoire détermine leur relation au pouvoir ?

Quelles déterminations sociologiques, culturelles, politiques, ou identitaires sont susceptibles d’influencer l’élection présidentielle en France en mai 2017 ?

Article à lire en entier sur Aleteia : Ici

Je suis Tel Aviv

thumb_IMG_8277_1024

Nous sommes le 1er janvier 2016, deux morts à Tel Aviv cet après-midi, Alon 26 ans, et Shimon 30 ans, et plusieurs blessés, dans l’un des quartiers les plus vivants de Tel Aviv, Dizengoff.

Cette année 2015 a été sanglante pour la France, mais je n’ai jamais pleuré sur elle. J’ai été consternée, me disant à chaque fois que l’on ne récolte que ce que l’on sème. Si la France était « Israël », comme elle est si facilement « Charlie », « Paris », ou « chien », elle n’aurait pas besoin de pleurer sur elle-même si régulièrement. Ou bien peut-être qu’elle aurait besoin de le faire, car ce n’est pas le fait de soutenir Israël qui la protègerait du terrorisme, mais au moins elle ne serait pas coupable de sa propre peine. Continuer à lire … « Je suis Tel Aviv »